•    
 

En solo

 

En 2015, après une année sabbatique, il est engagé en tant qu'assistant musical et chef de chœur sur la production de "Maria Stuarda" de Donizetti au Théâtre des Champs-Elysées à Paris. A cette occasion, Tutti-magazine lui consacre un long entretien.
Avec Marie-Laure Garnier et l'Orchestre des Lauréats du Conservatoire, il enregistre "Le poème de l'amour et de la mer" de Chausson et "Phidylé" de Duparc.
Il est engagé par l'Orchestre National des Pays de la Loire pour une série de 7 concerts à Nantes, Angers et Cholet. Ces concerts faisant suite aux attentats du 13 novembre, "La Marseillaise" est interprétée en hommage aux 130 victimes innocentes.

 

En 2016 il est invité par l'Opéra de Hong Kong pour donner des classes de maître sur l'interprétation du répertoire lyrique français. Il assure également la supervision de la préparation du chœur pour "Roméo et Juliette" de Gounod.

 

2017 est une année de jury (recrutement de choristes dans différents théâtres, concours de fin d'année dans les conservatoires en chant et direction d'orchestre...) et de coaching auprès de jeunes chefs d'orchestre.
Il siège au jury de la 1ère édition du "Concours International de Chefs d'Orchestre d'Opéra" à Liège.

 

Il participe en février 2018 à la création chinoise de "Thaïs" de Massenet au National Center for the Performing Arts de Pékin à la tête du China NCPA Chorus avec Ermonela Jaho et Plácido Domingo.
Il est invité par l'Orchestre de l'Opéra de Tours pour diriger une série de concerts (Debussy, Beffa, Honegger, Bizet) en Région Centre-Val de Loire.

 

Il entame une collaboration avec l'Opéra de Lausanne en mai 2019. Il est l'assistant de Diego Fasolis pour la production du chef-d'œuvre de Gluck "Orphée et Eurydice" et prépare le chœur pour "Les Contes d'Hoffmann" d'Offenbach en septembre.

 

Souhaitant explorer le répertoire vocal contemporain autour du pouvoir d’éveil de la spiritualité par la musique, il dirige en février 2020 un concert exceptionnel réunissant l’Ensemble instrumental et le Chœur de l’Opéra de Lausanne dans un rare programme Weill, Bernstein, Pärt et Rutter. Ce concert est enregistré puis diffusé par la RTS.
Il prépare le chœur pour "Candide" de Bernstein en mars (représentations annulées pour cause de Covid-19).
Après une longue période d'interruption liée à la situation épidémique, il retrouve en octobre l'Opéra de Lausanne pour la création mondiale de l'opéra de Guy-François Leuenberger "Le petit chaperon rouge" (représentations annulées pour cause de Covid-19).

 

Il dirige la création mondiale du "Petit chaperon rouge" en octobre 2021 devant des salles pleines et avec un incroyable succès.
Il est nommé membre du conseil de l'ordre des Arts et des Lettres par Roselyne Bachelot, ministre de la Culture.
Exceptionnellement rappelé à la tête du Chœur du Capitole, il dirige un concert entièrement consacré à Gabriel Fauré à Pamiers, ville natale du compositeur et participe en fin d'année à la production de "Die Zauberflöte" au Théâtre national du Capitole.

 

Malgré le virus toujours très actif, les représentations de "Carmen" en janvier 2022 battent tous les records de fréquentation, le Théâtre national du Capitole ayant décidé de jouer contre vents et marées.
Il prépare le Chœur du Capitole pour le rare "Le Villi" de Puccini dirigé par Speranza Scappucci à la Halle aux grains de Toulouse en février.
En mars, le Grand Théâtre de Tours l'invite pour la création française du "Petit Chaperon rouge".
Membre du jury du 2e concours international de chefs d'orchestre d'opéra à Liège, il découvre l'incroyable talent du jeune Péruvien Dayner Tafur Diaz.
En septembre, il dirige à Colmar et Mulhouse un programme de musique française (Debussy, Honegger et Fauré) avec le Chœur de Haute Alsace et l'Orchestre symphonique de Mulhouse.
Il termine l'année à Lausanne avec "Candide" de Leonard Bernstein.

 

Continuant une collaboration fidèle avec l'Opéra de Lausanne, il participe en février 2023 à la production du rare "Domino noir" d'Auber.
Il participe aux jurys de recrutements de l'Opéra Grand Avignon et de l'Opéra national de Paris.
Il est nommé conseiller artistique du comité de préfiguration du futur festival savoyard "La Maurienne en sol mineur".
Il termine l'année à Lausanne avec "Orphée aux enfers" de Jacques Offenbach.

 


 

 

Patrick Marie Aubert a dirigé (liste non exhaustive) :

• Orchestre symphonique de la Garde républicaine
• Orchestre national du Capitole de Toulouse
• Orchestre de l'Opéra national de Paris
• Orchestre des Lauréats du Conservatoire de Paris
• Orchestre national des Pays de la Loire
• Orchestre de l'Opéra de Tours
• Orchestre de Chambre de Lausanne
• Orchestre de l'HEMU de Lausanne
• Orchestre symphonique de Mulhouse